Freelance
Devenir freelance

Travailler en tant que freelance : les 5 étapes clés pour réussir !

3 min
Travailler en tant que freelance : les 5 étapes clés pour réussir !

Il y a une infinité de choses à dire sur le travail indépendant, mais comment commencer exactement ? La plupart des gens qui souhaitent se lancer peuvent perdre tout intérêt car ils ne trouvent pas de réponse à cette question et abandonnent.

Bien sûr, il n’y a pas de moyen sûr de garantir une carrière tout de suite, mais il y a des pas à faire dans la bonne direction. Suivez ces 5 étapes pour vous rapprocher de votre objectif et renforcer votre motivation.

Comment être freelance en 5 étapes ?

Étape n° 1 : décidez si le travail en freelance vous convient

Clairement, le travail en freelance n’est pas fait pour tout le monde. Bien qu’être votre propre patron soit une pensée attrayante, cela nécessite un haut niveau d’engagement et de responsabilité. Si vous savez que la gestion du temps n’est pas votre fort, vous devriez reconsidérer votre choix.
De plus, comme toute autre activité, le travail en freelance a ses avantages et ses inconvénients.
Avant de commencer, vous devez déterminer si vous pouvez faire face à ses inconvénients. Par exemple, vous ne recevrez pas toujours de salaire fixe à la fin du mois, car vos revenus seront moins stables.
Si c’est un élément que vous ne pouvez pas gérer, alors le travail en freelance peut ne pas vous convenir. Vous n’aurez pas non plus d’équipe d’administrateur(rice)s et de vendeur(se)s pour vous soutenir.
Le passage d’un travail de bureau à un travail en freelance ne doit pas se décider du jour au lendemain.

Étape n° 2 : sélectionnez un créneau de freelancing

La sélection d’un créneau passe par une étape cruciale préalable : la recherche / le benchmark. Faites des recherches approfondies dans votre domaine et découvrez-en plus sur le monde du travail en freelance. Vous devez découvrir vos talents et vos compétences. Examinez votre expérience antérieure, tout ce avec quoi vous avez déjà travaillé auparavant…
Que pouvez-vous faire ? Que vous manque-t-il ? Et comment pouvez-vous améliorer vos qualifications ? Ce sont des questions auxquelles vous devez trouver des réponses avant de sélectionner votre créneau. Ensuite, vous pouvez commencer à vous renseigner sur les missions de freelance disponibles et sélectionner la plus adaptée en fonction de vos points forts.
Vous devriez également rechercher votre marché cible. Y a-t-il une demande pour vos compétences particulières dans la région ? Si ce n’est pas le cas, réfléchissez aux marchés alternatifs que vous pourriez cibler.

Étape n° 3: préparez-vous à être freelance

Maintenant, vous connaissez votre créneau. Qu’il s’agisse d’écriture, d’édition, de conception Web ou de tout autre domaine, une chose à savoir sur le travail en freelance : vous n’avez pas seulement besoin d’être « bon(ne) » dans quelque chose, vous devez également être meilleur(e) que vos concurrents.Les clients choisiront les meilleur(e)s freelances disponibles pour leurs tâches, alors assurez-vous d’exceller dans tout ce que vous faites. Développez vos compétences, lisez et faites toujours plus de recherches. Suivre de nouveaux cours en ligne est un excellent moyen de s’améliorer.
N’oubliez pas que réussir en tant que freelance ne se produit pas après avoir commencé : cela se produit avant, en vous préparant correctement.
Préparez-vous à une phase de transition pour passer de votre travail de bureau à celui d’indépendant(e) afin d’éviter d’être au chômage pendant un certain temps. Conseil : essayez d’avoir un fonds d’urgence de côté au début de votre parcours freelance.

Comment se constituer un portfolio de freelance ?

Une entreprise fait appel à un freelance en fonction de ses compétences et de ses réalisations passées. Cela signifie que votre portfolio sera généralement le support qui convaincra vos prospects de recourir à vos services.
Voici ce qu’un portfolio efficace devrait inclure :

  • Une mise en page qui correspond à votre expertise : vous pouvez choisir une mise en page pour compléter vos compétences annoncées. Cela signifie que si vous êtes photographe, vous devez incorporer autant de photos que possible.
  • Un curriculum vitae : vous pouvez ajouter un curriculum vitae simple au début du portfolio si vous pensez qu’il fournit la preuve de vos compétences.
  • Des échantillons : quels que soient les échantillons que vous incluez, ils seront automatiquement considérés comme votre meilleur travail. C’est pourquoi vous devez choisir soigneusement vos échantillons. Il est important de tenir compte des missions pour lesquelles vous “postulez” et d’inclure des exemples similaires. Si vous êtes un rédacteur technique postulant pour un projet d’ingénierie, assurez-vous que votre portfolio contient des exemples de travaux d’ingénierie antérieurs, le cas échéant.
  • Des références : les références sont plus ou moins un moyen de montrer à votre futur employeur que vous n’avez pas fabriqué votre parcours de toute pièce. Les témoignages de vos précédents employeurs sont également des techniques de vente incroyables.
être freelance en 2022

Étape n°4 : commercialisez-vous

Un freelance qui réussit est un bon spécialiste du marketing. Même si votre créneau n’a aucun rapport avec le marketing, nous avons tous besoin de nous vendre.
Avec le travail en freelance, vous vendez vos compétences et vos services à des clients : comment les convaincre de vous choisir vous et pas un(e) autre ? Le marketing fait forcément partie de votre travail.
Comme expliqué plus haut, réalisez un portfolio unique, montrez votre expérience et montrez ce que vous pouvez faire. Créez un large réseau de contacts. Chaque personne que vous connaissez, y compris les anciens managers, collègues, voisin(e)s, membres de la famille, ami(e)s… peut avoir une tâche potentielle pour vous.
Mêlez-vous aux cercles de confrères indépendants. Vous saurez à quoi ressemblent vos concurrent(e)s, vous gagnerez de l’expérience et créerez également plus d’opportunités pour vous-même.

Les témoignages de vos clients sont un excellent moyen de montrer que vous êtes digne de confiance et professionnel. Demandez des témoignages à vos clients, cela ne les dérangera pas de vous donner une bonne appréciation.
De plus, soyez présent sur plateformes, les médias sociaux professionnels : cela peut faire des miracles et étendre vos canaux de marketing numérique. Enfin, créez un site Web et construisez une marque pour vous-même.

Étape n°5 : demander conseil auprès d’autres freelances

En élargissant votre réseau, vous rencontrerez des freelances qui ont été dans le métier avant vous. N’ayez pas peur de demander conseil et d’apprendre de leurs erreurs. Dans la plupart des cas, il existe des groupes Facebook pour les professionnels indépendants partageant votre quotidien.
Avoir des mentors est une belle façon d’apprendre.

Kamatz
et d’autres marketplaces axés sur les indépendants sont également une option pour trouver un cercle d’indépendants. Le sujet le plus important sur lequel vous pourriez être amené(e) à demander conseil est le taux de rémunération. Vous devez certainement faire beaucoup de recherches pour pouvoir estimer un taux de rémunération raisonnable pour vos services. Des outils existent pour vous accompagner.

Bonus : être freelance et embaucher des freelances

Le freelancing est un atout puissant pour toute entreprise innovante. En comprenant parfaitement la définition du freelance, vous pouvez capitaliser sur la productivité qu’elle permet de gagner en embauchant divers freelances pour vous aider à concrétiser vos idées. Ces personnes peuvent vous offrir une perspective qui pourrait vous aider à trouver des idées uniques à la pointe des dernières tendances et technologies.

Le statut indépendant est parfois difficile à démarrer mais une fois bien établi, vous aurez beaucoup de responsabilités, un travail qui vous passionne et des horaires qui vous correspondent.

Lancez-vous dès maintenant sur

Notre sélection d'articles
Tous les articles