Freelance

Portraits de freelances : découvrez le témoignage d'Aurélie, consultante en recrutement

2 min
Portraits de freelances : découvrez le témoignage d'Aurélie, consultante en recrutement

Anciennement consultante en recrutement, Aurélie a décidé de se lancer dans le freelancing en 2021. Elle travaille actuellement pour différentes entreprises comme consultante indépendante en recrutement dans le but de leur trouver les meilleurs talents. Découvrez le témoignage d’Aurélie, son parcours, ses hésitations mais aussi ses conseils.

Découvrez le témoignage d'Aurélie, consultante en recrutement

Tu fais quoi dans la vie et en quoi consiste ton métier ?

Je suis consultante indépendante en recrutement. Mon métier consiste à recruter les meilleurs talents pour différentes sociétés, que ce soit des PME, des start-ups ou des grandes entreprises. Dans la plupart des cas, mes clients ont besoin de renfort ou d’une expertise en recrutement, et j’interviens pour pouvoir les aider à recruter

C’est quoi ton parcours ?

J’ai suivi une formation en RH. Avant de me lancer en tant que freelance dans le recrutement, j’ai eu plusieurs expériences comme consultant en recrutement dans différentes entreprises et dans le secteur automobile.

Pourquoi es-tu devenue freelance?

Pour être honnête, j’ai principalement choisi cette activité pour ma fille. J’avais envie d’avoir un poste que j’aime et qui m’anime mais surtout qui me permettait de pouvoir allier vie professionnelle et personnelle. Le freelancing était un test pour pouvoir gérer ces deux aspects de ma vie et ainsi passer plus de temps avec ma fille.

Est-ce que tu as hésité ?

Oui ! J’ai hésité parce que j’avais peur de me lancer, de ne pas forcément trouver des clients. Finalement, je me suis dit “qui ne tente, rien n’a rien”, je me suis lancée et j’en suis très contente aujourd’hui.

Quels sont les avantages et inconvénients d’être freelance ?

Pour commencer par les avantages, je dirais que c’est de pouvoir aménager son emploi du temps à sa guise mais également de pouvoir choisir les personnes avec lesquelles on travaille. Ce dernier point est très important pour moi. En effet, choisir des clients qui ont les mêmes valeurs que moi et avec qui je réussis à créer une relation solide basée sur la confiance est clé !

Concernant les inconvénients, j’en citerai deux.

Le premier est lié à l’aspect financier. Si on n’a pas de clients, il est compliqué de gagner sa vie. Il faut toujours anticiper le fait d’avoir des missions dans le futur pour être serein.
Un autre inconvénient : le manque d’interactions sociales. En tant que freelance, on est souvent seul. Mais on a la possibilité de pallier ce manque, notamment grâce aux espaces de coworking qui se développent de plus en plus dans toutes les villes. Il existe aussi des groupes de freelances pour pouvoir rencontrer des personnes qui exercent le même métier que nous.

La qualité indispensable pour un freelance?

Pour moi ce serait la discipline. L’organisation est très importante aussi, mais cela va de pair avec la discipline. En tant que freelance, on est son propre patron. Il n'y a personne derrière nous pour nous dire d’aller travailler. Il faut être régulier et rigoureux dans tout ce qu’on fait, se donner au maximum.

Tu te verrais repasser salariée ?

Honnêtement non, en tout cas, pas maintenant. Ce n’est absolument pas dans mes projets. J'apprécie vraiment le fait d’être freelance et de gérer mon emploi du temps comme je le veux. Par exemple, je me lève parfois très tôt pour travailler toute la matinée.
J’aime aussi le fait de gérer mon organisation à ma guise, selon les profils à recruter. Je peux avoir des personnes au téléphone que je n’aurais pas forcément à un autre moment de la journée.
Grâce au freelancing, j’ai aussi la chance de pouvoir passer du temps avec ma fille. C’est hyper important pour moi.
Pour finir, j’aime le fait de travailler à distance, ce qui m’enlève les trajets en métro et surtout les problèmes sur la ligne D !

Est-ce qu’il y a une chose dans le salariat qui te manque ?

Peut-être le fait de ne plus voir des collègues aussi souvent, même si on a la possibilité de rencontrer d’autres freelances dans les espaces de coworking. Avoir une équipe au quotidien en tant que salariée est vraiment sympa.

Où te vois-tu dans 5 ans?

Question compliquée mais j’aimerais évoluer. Je ne sais pas si je resterais freelance mais je souhaiterais faire évoluer ma société, qui est aujourd’hui une auto-entreprise. Puis, sur le long terme, pourquoi pas recruter des personnes qui pourront m’aider dans le développement de ma société.

Qu’est ce que tu as préféré de ta mission sur Kamatz ?

Dans mon cas, c’est un peu particulier parce que ma mission via Kamatz est une mission pour Kamatz ! En effet, je recrute des profils pour eux. C’est super d’avoir été contactée par le CEO directement pour une mission ! J’ai adoré les échanges qui sont vraiment très fluides avec Kamatz.

J’ai aussi apprécié le fait de pouvoir recruter des profils différents. Je ne suis pas focalisée sur un seul corps de métier mais sur différents profils, et c’est ce que j’aime énormément.

Comment Kamatz t’a accompagnée ?

Dans un premier temps, je parlerais du calcul de mon TJM. Je me suis lancée en freelance en octobre 2021 et je n’avais pas forcément une idée du marché du freelancing. Je me suis beaucoup renseignée et j’ai découvert que Kamatz avait un outil de benchmark qui a pu m'aider à fixer mon TJM. L’outil nous indique quel est le TJM le plus adapté en fonction des métiers de chacun et en fonction du marché.

Pour parler de la mission, j’ai la chance d’être très bien accompagnée car j’ai des points réguliers avec les équipes de Kamatz pour parler de l’avancement des recrutements.

Top 3 des conseils pour des futurs freelances

  • Même si vous avez des doutes, foncez ! C’est une expérience à vivre, que ça fonctionne ou non, quoi qu’il arrive, vous aurez essayé. Je trouve ça important de tenter des choses dans la vie pour ne pas avoir de regret.
  • Je vous conseille également de passer par une plateforme telle que Kamatz qui va vous aider à trouver des missions et à avoir de la visibilité auprès de clients.
  • Enfin, échangez avec des profils freelances qui font le même métier que vous : c’est toujours sympa d’avoir des retours d’expériences d’autres freelances.

Lancez-vous dès maintenant sur

Notre sélection d'articles
Tous les articles